de Guizelin Patrimoine et Conseil

Point macro économique Janvier 2020

25 Janvier 2020

PERSPECTIVES DE MARCHE

Les marchés financiers, toutes classes d’actifs confondues, ont offert des performances inattendues en 2019, notamment les actions.

Paradoxalement, en 2019, les investisseurs sont sortis massivement des actions et n’en ont finalement pas autant profité qu’ils auraient pu.

La raison principale de la performance des marchés a été liée aux politiques des banques centrales qui ont mis en œuvre à nouveau des politiques monétaires accommodantes courant 2019 (baisse des taux d’intérêt et politiques de rachats d’actifs pour certaines d’entre elles)

 

UNE ECONOMIE MONDIALE EN DECELERATION DOUCE EN 2020, ET UN SOUTIEN MONETAIRE AFFICHE DES BANQUES CENTRALES

Les indicateurs de prévision prévoient un rebond de la croissance sur le premier semestre 2020 en raison de la baisse des taux d’intérêt, de la baisse du pétrole, de la baisse des tensions commerciales entre la Chine et les Usa et de la hausse des liquidités.

Le crédit chinois est le principal moteur de cette petite reprise. L’Europe et l’Asie seront les principaux bénéficiaires de cette reprise industrielle. Quant aux Etats-Unis, ils devraient moins profiter de cette embellie mondiale.

2020 apportera son lot d’incertitudes politiques et géopolitiques. Dans un contexte de valorisation tendue pour bon nombre de classes d’actifs, il va falloir composer avec des pics de volatilité qui ne manqueront pas d’émailler les prochaines années.

Il n’en demeure pas moins que dans le contexte de taux bas que nous connaissons, et qui devrait perdurer, une réallocation vers les actions devrait être une tendance de long terme.

 

LES STRATEGIES DANS CE CONTEXTE

Il faut dans ce contexte, être investi, en fonction de ses besoins de liquidités à court, moyen et long-terme.

En cas de besoin éventuel d’épargne à court-terme, il faut savoir rester sur des supports monétaires.

Il est nécessaire de combiner dans ces conditions, plusieurs solutions patrimoniales dans ses allocations en fonction de ses objectifs et de sa durée de placement. Investir en fonction de son profil-investisseur :

 

  • En monétaire pour les projets à horizon < 18 mois.
  • En fonds Euro pour la part très défensive (horizon de retrait < 3 à 5 ans) : les compagnies d’assurances vont offrir des performances en très nette baisse en 2019. Elles limitent par ailleurs de plus en plus l’accès au contrat en Euro. Ce mouvement montre qu’elles ne sont plus en capacité d’offrir conjointement garantie en capital et rendement sans mettre en péril leur modèle économique.
  • En fonds structurés
  • En fonds flexibles réactifs
  • En or, comme valeur alternative et de refuge
  • En actions et fonds actions internationales sur des convictions de long terme (secteurs disruptés par les nouvelles technologies, ressources naturelles, allongement de la durée de vie) sous forme de versements lissés dans la durée. Certains pays émergents continuent à disposer d’une décote et restent une opportunité d’achat. Dans une perspective défensive, le Japon, les pays scandinaves, les actions aux dividendes élevés sont une alternative. Enfin, les petites et moyennes capitalisations, sont en retard de valorisation et peuvent effectuer un rattrapage dans une perspective de croissance molle et d’absence d’aléas.
  • En entreprises non cotées (private equity) avec discernement et en fonction de la diversification de son patrimoine
  • En immobilier qui offre des rendements encore pertinents dans une hypothèse où les taux resteront bas encore longtemps. L’investissement immobilier peut revêtir plusieurs formes : immobilier direct, géré, les foncières, les opci, les sci, les opci, l’achat en club deal. Ces solutions seront à déterminés en fonction de paramètres économiques, fiscaux et civils propres à chacun.

Le premier trimestre de l’année est l’occasion de faire le point sur vos contrats. Des alternatives au fonds euros sont à rechercher en fonction des horizons de placement. Par ailleurs, il convient de toujours faire évoluer son patrimoine en fonction des évolutions fiscales et réglementaires.

Nous vous renouvelons tous nos meilleurs vœux pour 2020. Et que cette année soit source de joies et d’épanouissement pour chacun !

 

Bien à vous,

Philippe de Guizelin